Amandine Clément 21 ans, Adoptée du Vietnam et Jade Orazzini 22 ans, de père adopté de Colombie

Amandine, qu’est ce qui t’a amené à découvrir, faire ou vouloir utiliser ce don/ cette compétence/ cette initiative/ ce projet / ce média… ?
Au départ, j’étais à la recherche d’un stage dans le domaine de l’audiovisuel afin de finaliser trois années d’études en école de cinéma. Cependant, je ne trouvais pas une entreprise qui fasse sens, dans laquelle je me voyais travailler pour les trois mois à venir.
En plein développement d’un projet sur l’adoption, j’ai été mis en contact par Jade Orazzini -une amie scénariste-, avec l’association et je leur ai proposé de faire dans le cadre de mon stage un projet pour eux, en collaboration. Le projet se nomme « L’Oeil des Cigognes », c’est une série de portraits documentaires durant chacun 10 min. Je suis scénariste et réalisatrice du projet.
Pour se faire, je suis accompagnée de jeunes techniciens bénévoles motivés et de partenaires professionnels qui me prêtent généreusement leurs œuvres (illustrations, bande sonore, etc).

Quel lien y vois-tu avec ton histoire ou ton parcours de personne adoptée ?
Lorsque je me présente, je suis Amandine Clément. Je suis également née sous X, nommée « Forêt de Jade » (prénom que je ne saurais écrire dans la langue originelle) par l’Orphelinat où j’ai été déposée lorsque j’étais enfant, au Vietnam.
Parler de l’identité en tant que personne adoptée me paraît essentielle dans la mesure où il reste des tabous aujourd’hui.
Je souhaite me déplacer chez ses personnes voulant témoigner (en région parisienne uniquement) avec mon équipe technique (composée de trois personnes maximum dont moi-même à chaque fois) afin qu’elle mettre en lumière leur histoire, parlant avec leurs propres émotions.
Je souhaite avoir un premier contact avec la personne préalablement afin de rendre le contact plus facile et de partager réellement une discussion, le contact humain est ce qui m’importe le plus.

Ton message à faire passer ?
Chaque personne vit différemment son adoption, au fil des années, mes questionnements changent. Lorsque j’étais petite, je portais une attention particulière à ma mère biologique et ce jusqu’à tard. Aujourd’hui je me demande comment mes parents adoptifs ont vécu l’expérience, quel impact cela a-t-il sur la famille déjà présente ? Des tas de questionnements personnels arrivent par flots, je trouve cela passionnants de pouvoir les traduire en image et son à travers multiples témoignages…

 

Jade, qu’est ce qui t’a amené à découvrir, faire ou vouloir utiliser ce don/ cette compétence/ cette initiative/ ce projet / ce média… ?
Cela fait quelques temps que je suis de près l’actualité de La Voix Des Adoptés, en particulier la cellule destinée à la Colombie. Lorsque le projet de WebRadio a commencé à émerger j’ai tout de suite pensé à mon amie scénariste Amandine Clément qui, je le savais, avait une histoire à partager ainsi que la volonté depuis des années de produire et réaliser un documentaire sur l’adoption.

A la recherche d’un stage pour valider quatre années d’études en audiovisuel, elle m’a alors proposé de rejoindre son projet en collaboration avec La VDA : « L’œil des Cigognes », une série de portraits documentaires de 10 min dont elle est la réalisatrice. Ce que j’ai accepté avec plaisir puisque c’est un sujet qui me touche aussi.

Quel lien y vois-tu avec ton histoire ou ton parcours de personne adoptée ?
Mon père a été adopté à l’âge de neuf ans, j’ai grandi avec ses histoires et ses souvenirs d’enfance, les vagues réminiscences de ses parents, de ses frères et sœurs. La vie que l’on mène et les épreuves que nous traversons nous forge et cela affecte aussi l’éducation que l’on donne à ses propres enfants, je n’aurais pas été la même si mon père avait vécu autrement.

« L’œil des Cigognes » s’intéressera à tout ça, autant aux adoptés qu’aux parents adoptants.

Ton message à faire passer ?
Je rejoindrai ma camarade sur un point : chaque personne vit différemment son adoption. Tout n’est pas rose, il y a des questionnements sans réponses, des douleurs et de la mélancolie autant que de l’espoir et de l’émotion. Et c’est justement là qu’est toute la force de cette association ainsi que de ce projet, donner la parole à des personnes différentes pour que chacun puisse s’y retrouver un tant soit peu, que chacun puisse comprendre qu’il n’est pas seul.


Documentaire / Portraits : L’Oeil des Cigognes

L’Oeil des Cigognes est un projet documentaire qui donne la parole aux personnes adoptées. Le sujet encore fragile, il est fondamental qu’il soit mis en lumière. À travers divers témoignages nous souhaitons raconter des trames de vies uniques qui donneront des points de vues sur le sujet et mettrons le doigt sur des problématiques propre à chacun.

 

Pour participer, un petit questionnaire :

 

 

Sa page Facebook
Contact mail: loeildescigognes@gmail.com
Contact Amandine Clément : 06 47 50 53 65